La chaîne logistique digitale : un des défis de la sous-traitance automobile

Cliquez pour découvrir:

 

Le secteur automobile est un secteur clé en Europe qui emploie plus de 2 millions de personnes. Si les constructeurs comme Renault et PSA ainsi que leurs principaux fournisseurs comme Valeo ou Faurecia sont bien connus, la filière automobile regroupe aussi un grand nombre de petites sociétés réparties sur une grande partie du territoire européen, assurant une dynamique essentielle à notre économie.

 

 

Cliquez pour découvrir:

 

 

 

 

 

L'industrie automobile a été durement touchée par la crise financière qui a entrainé une très forte chute de la production en Europe.  Par ailleurs bien sûr, l'automobile est souvent sur le devant de l'actualité, quand le prix du pétrole augmente ou quand il est question de pollution et de réchauffement climatique.


L'industrie automobile doit donc aujourd'hui faire face à des défis importants dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux et la nouvelle politique industrielle de la Commission Européenne témoigne de l'ambition de l'Union Européenne à les relever.


La déclinaison de cette politique, notamment au travers du groupe CARS1 et du consortium Auto-gration (Automotive Integration), se traduit par des objectifs dont deux concernent l'harmonisation entre les pays. En effet, aussi bien d'un point de vue technique que d'un point de vue système d'information, cette industrie pourtant la plus globalisée avec l'aéronautique, n'a pas mené de projet d'harmonisation pour faciliter le commerce dans les différents pays.


Du côté des Systèmes d'Information, le consortium Auto-gration, piloté par Odette, a pour objectif de créer des standards de communication e-Business, d'échanges de données dans l'ingénierie et la gestion logistique. Car si les échanges EDI entre les fournisseurs de rang 1 et leurs clients sont déjà bien opérationnels, il reste encore à optimiser, voire parfois à mettre en place, les échanges EDI entre les fournisseurs de rang 2 leurs propres fournisseurs. Auto-gration est composé d'une dizaine de membres, dont Galia, le Groupement pour l'Amélioration des Liaisons dans l'Industrie Automobile, dont fait partie l'éditeur Cegid depuis plus de 15 ans.


Dans le contexte actuel, l'objectif du consortium Auto-gration, qui répond à l'appel d'offre lancé en 2009 par la commission européenne, est de créer un environnement propre à stimuler l'adoption des TIC et des technologies e-Business, notamment par les PME du secteur automobile, en grand nombre en Europe.
Au-delà de cet objectif technique, c'est bien l'intégration efficiente des PME dans

la chaine de valeur numérique internationale qui est recherchée. En effet, pour construire des relations opérationnelles performantes ou collaborer, travailler ensemble, il faut d'abord se doter de moyens pour entrer en contact et pour communiquer.  Une communication qui devra souvent passer par des traductions, les systèmes d'information des différents acteurs de la chaine n'employant pas le même langage. D'où l'importance de messages standardisés pour faciliter et même souvent simplement rendre possible les échanges sans générer des coûts que les PME ne peuvent pas assumer.


Le projet d'Auto-Gration est donc de développer une architecture qui permette les échanges entre les systèmes existants et bien souvent incompatibles, détenus par les différents acteurs. L'étape suivante est d'assurer la réussite de l'intégration des messages B2B dans les systèmes ERP utilisés par les PME. Une collaboration avec des éditeurs d'ERP est essentielle dans ce projet. Elle a été initiée, notamment avec Cegid qui a de nombreux clients, PME du secteur automobile, fournisseurs de rang 1, 2 et suivants des constructeurs.


C'est pour Cegid une formidable occasion de faire participer ses clients à un projet d'envergure et d'améliorer encore ses solutions pour s'intégrer pleinement aux premiers business process ciblés par le projet : l'approvisionnement des composants de production et hors production, du constructeur en cascade vers les sous-traitants de différents niveaux, depuis les commandes prévisionnelles jusqu'aux appels de livraisons.


Un programme spécial est proposé pour les premières entreprises intéressées, Early Adopter Programme, dans lequel Cegid est fortement impliqué pour recruter des candidats, déployer le pilote et en présenter les résultats dans le cadre du consortium.


Cet engagement de Cegid dans ce projet s'appuie sur sa connaissance du secteur et son expertise dans la gestion des processus B2B développée notamment dans le cadre du déploiement de ses solutions auprès de filiales de grands comptes. Il s'inscrit dans sa stratégie de verticalisation de son offre sur le secteur clé que constitue l'automobile. Il va aussi constituer un levier de développement de sa stratégie à l'international avec notamment la mise en œuvre de plusieurs partenariats avec des distributeurs.